Région Bretagne

Histoire de la Bretagne

Baignée par la Manche au nord et par le golfe de Gascogne au sud, la Bretagne se trouve dans le Grand Ouest français et est limitrophe des régions de Normandie et des Pays de la Loire.

Comme toutes les régions administratives de France, la Bretagne est née dans la seconde moitié du XXème siècle. Un décret du 30 juin 1941 rédigé par le maréchal Pétain et publié le 1er juillet 1941 dans le Journal officiel de l’État français pendant la Seconde Guerre mondiale, sous l’occupation allemande, crée la Région de Rennes, constituée par les départements des Côtes-du-Nord, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan. Cette région est supprimée à la Libération.

Par la suite, un arrêté ministériel du 28 novembre 1956 signé sous la Quatrième République, a explicité le cadre des « programmes d’action régionale » introduits par un décret du 30 juin 1955. Ce décret crée une région appelée « Bretagne » et qui reprend les mêmes limites que la Région de Rennes de 1941. Elle correspond à 80 % de la superficie de la Bretagne historique, amputée de l’actuelle Loire-Atlantique. Ces limites sont restées stables au cours des évolutions du statut de ces circonscriptions.

Sa préfecture est sa plus grande ville : Rennes.

 

Le Conseil régional de Bretagne

Le Conseil régional de Bretagne est une assemblée élue par les Bretons qui comporte 83 membres et siège dans les bâtiments de l’Hôtel de Courcy à Rennes.

La Bretagne compte au total 37 circonscriptions (soit une moyenne de 120 000 habitants par circonscription).

Voici celles de l’Ille-et-Vilaine :

  • 1ère circonscription : Rennes-Sud
  • 2ème circonscription : Rennes-Nord
  • 3ème circonscription : Rennes-Montfort
  • 4ème circonscription : Redon
  • 5ème circonscription : Vitré
  • 6ème circonscription : Fougères
  • 7ème circonscription : Saint-Malo
  • 8ème circonscription : Rennes-Ouest-Mordelles

Montreuil-sur-Ille fait partie de la 2ème circonscription de l’Ille-et-Vilaine.

 

Quel est son rôle ?

Depuis la loi du 2 mars 1982 qui a doté la région d’une clause de compétence générale, le Conseil régional règle par ses délibérations les affaires de la région.

Il intervient dans la plupart des domaines qui concernent la vie quotidienne et l’avenir de la Bretagne : formation, transports, développement économique, aménagement du territoire, culture, sport, environnement… Son avis est obligatoire pour des problèmes de développement ou d’aménagement.

Il se rassemble en réunions plénières au moins une fois par trimestre à l’initiative du président ou à la demande de la commission permanente ou du tiers des membres sur un ordre du jour déterminé.

 

Le bureau du Conseil régional

Le Président, les vice-présidents, les conseillers délégués et la commission permanente forme l’exécutif régional. Ils sont chargés d’appliquer au quotidien, et par voie de délibération, les orientations du Conseil régional.

 

Le parlement

L’assemblée plénière et les commissions thématiques forment le parlement (à ne pas confondre avec le Parlement de Bretagne situé à Rennes). Ce sont l’ensemble des conseillers régionaux qui se réunissent en assemblée plénière, plusieurs fois par an, pour décider des grandes orientations de la Région et de son budget, que l’exécutif mettra en œuvre. Des propositions sont débattues puis soumises à l’exécutif.

 

Le CESER

Le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional (CESER) est une assemblée, créée par la loi en 1972, composée de membres issus du monde syndical, associatif ou économique, qui a un rôle consultatif auprès du Conseil régional.

 

Pour plus d’infos, contactez la Région Bretagne.

Vérifiez également

PLUi du Val d’Ille-Aubigné

Voici l'exposition itinérante en cours du plan local d'urbanisme intercommunal...